L’intercompréhension entre les langues sinogrammiques : théorie, enjeux, représentations et modalités d’une didactique de la variation

Yoann Goudin, doctorant à l’INaLCO, soutient sa thèse de doctorat intitulée : « L’intercompréhension entre les langues sinogrammiques : théorie, enjeux, représentations et modalités d’une didactique de la variation ».

Date

  • Mardi 5 décembre 2017, à partir de 14h

Lieu

  • INALCO – Salons d’honneur
    2 rue de Lille – 75007 Paris
    (arrêt de bus : Pont du Carrousel-Quai Voltaire; M° St-Germain des Prés; RER Musée d’Orsay)

Jury

  • Mme Christine LAMARRE, Professeur des Universités , INALCO
  • M. Pierre MARTINEZ, Professeur des Universités émérite, Université Paris-Saint-Denis, rapporteur
  • M. Jon SOLOMON, Professeur des Universités, Université Jean Moulin – Lyon 3, rapporteur
  • M. Patrick MAURUS, Professeur des Universités émérite, INALCO, directeur de thèse

Présentation

Afin de permettre aux personnes qui assisteront à la soutenance de connaître le contenu de la thèse sans avoir eu à la lire in extenso, Yoann Goudin animera une conférence informelle ce lundi 4 décembre de 18:00 à 20:00 en Amphi 2 de l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins Paris 13e (M° Bibliothèque François Mitterrand).

Il s’agira de rendre accessible son travail à des non-spécialistes, et ce de la manière la plus vivante possible : aucun pré-requis n’est exigé.


Monique Abud

Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *