Trajectoires missionnaires dans le monde chinois au XXe siècle

Appel à contribution pour un colloque prévu le 10 septembre 2018 à l’Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve (Belgique).

Le colloque projeté a pour objectif, en se penchant sur les trajectoires missionnaires dans le monde chinois au XXe siècle, de tenter de cerner les différents cas de figure repérables, de répertorier les facteurs susceptibles d’en rendre compte et d’en dresser un premier essai de typologie.

Argumentaire

La première moitié du 20e siècle prolonge le puissant élan missionnaire du siècle précédent. Pourtant les conditions de la Mission se modifie progressivement et profondément à mesure que le siècle avance, du fait autant de la réflexion missiologique et des dynamiques ecclésiales que des transformations des rapports de l’Occident et du monde (2 guerres mondiales, guerres d’indépendances, décolonisations, laïcisation, mondialisation, …). Si, pour le missionnaire, le départ a toujours représenté un point sur une trajectoire, aussi bien intellectuelle que spirituelle, culturelle ou simplement géographique, le contact étroit avec les populations cibles de « l’entreprise de conversion » a pu être à l’origine de nouveaux déplacements extérieurs comme relevant du for interne.

Comme Roberto de Nobili en Inde et Mattéo Ricci en Chine aux 16e et 17e siècles, comme les Pères jésuites « excurrens » au nord des Grands Lacs au 19e siècle, comme Monchanin et Lesaulx en Inde et Dumont en Jordanie, les missionnaires, hommes et femmes, envoyés dans le monde chinois au sens large, de même d’ailleurs que les chrétiens convertis, ont connu des cheminements très divers, des évolutions plus ou moins marquées, des inculturations ou des acculturations plus ou moins réussies, des formes d’engagement et de témoignage spécifiques.

Le colloque prévu le 10 septembre 2018 à l’Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve (Belgique) voudrait tenter de cerner les différents cas de figure repérables, de répertorier les facteurs susceptibles d’en rendre compte et d’en dresser un premier essai de typologie.

Modalités pratiques d’envoi des propositions

Les propositions de communication (titre, résumé de 300 mots, coordonnées personnelles et affiliation institutionnelle) sont à envoyer :

  • au plus tard pour le jeudi 25 janvier 2018
  • au Prof. Paul Servais (paul.servais@uclouvain.be).

Responsable : Paul Servais

Plus d’informations sur Calenda.org.


Monique Abud

Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *