Li Kunwu : La formidable épopée du Yunnan au FRAC AUVERGNE de Clermont-Ferrand

Exposition au FRAC Auvergne, consacrée à l’histoire de la construction du chemin de fer du Yunnan, vue par le dessinateur chinois contemporain Li Kunwu. Geneviève Clastres et Philippe Pataud Célérier (Est-Ouest 371) sont les commissaires de l’exposition.

Date

  • Du 20 janvier au 4 mars 2018

Lieu

  • FRAC AUVERGNE
    6, rue du Terrail – 63000 Clermont-Ferrand
    Tél. 04 73 90 5000
    Site web : www.fracauvergne.com

Présentation

Dessinateur hors du commun connu en France et à l’étranger pour ses nombreuses bandes dessinées à succès, Li Kunwu présente au FRAC sa nouvelle et spectaculaire exposition : La formidable épopée du Yunnan. En une cinquantaine de dessins grands formats – dont une impressionnante fresque de 21 mètres de long – Li témoigne de cette incroyable aventure qui rassembla au début du 20e siècle plus de 60 000 personnes pour construire « cette voie ferrée sous les nuages ». Ces dessins retracent la formidable épopée du chemin de fer du Yunnan construit au début du 20e siècle par des ingénieurs français qui avait pour objectif de désenclaver la Chine du sud via le Tonkin (nord du Vietnam), protectorat français depuis 1883. L’adage alors défendu par la Troisième République (1870-1940) sous l’influence de Paul Doumer, gouverneur général de l’Indochine (1897-1902) étant que « la civilisation doit suivre la locomotive ». Sauf que la province du Yunnan était et reste encore l’une des provinces montagneuses les plus inhospitalières de Chine. Mais le défi était lancé ! Maître du lavis à l’encre de Chine, Li Kunwu nous donne à voir avec ce prisme déformant qui fait toute la singularité de son regard l’évolution de ce chantier spectaculaire qui, à force d’ingéniosités et de sacrifices, arriva au terme de sa titanesque mission. Aux confins du documentaire, du récit graphique, avec ses perspectives déformées proches d’une fulgurante hallucination, le dessinateur nous livre une histoire édifiante et complexe de la condition humaine en marche vers le progrès au tournant du 19e et 20e siècle. Parmi les hauteurs de cette Chine du Sud circula aussi l’un des ancêtres de nos déplacements modernes : La Micheline, importée par la Compagnie des chemins de fer de l’Indochine et du Yunnan. Des trois Micheline livrées à la Compagnie dans les années 1930, l’une est toujours visible au cœur du musée ferroviaire de Kunming. Li Kunwu souhaitait ainsi lui rendre hommage et remercier aussi la Fondation d’entreprise Michelin, partenaire de l’exposition

Voir aussi


Monique Abud

Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *