Le système politique chinois, un nouvel équilibre autoritaire

Débat autour de la parution du livre de Jean-Pierre Cabestan, Le système politique chinois : un nouvel équilibre autoritaire. Paris : Presses de Sciences Po. 708 p. 2014.(“Références. Monde et sociétés”). ISBN : 978-2-7246-1500-5.

Rencontre organisée en partenariat avec Promethei (Association de promotion des étudiants des Hautes études internationales de l’INALCO), animée par Stéphanie Balme (Sciences Po – CERI/PSIA)

Tentaculaire, opaque, le Parti communiste domine le système politique chinois. Fort de 85 millions de membres et de quelques 10 millions de cadres, il dirige l’État, l’administration, l’Armée, les assemblées populaires ainsi que les entreprises et les établissements publics. Beaucoup plus décentralisé et flexible depuis les réformes de 1979, il dispose néanmoins de ressources humaines et économiques considérables qui lui permettent de contrôler la société, de prévenir les conflits sociaux et d’empêcher toute évolution vers la démocratie. Qui lui permettent, en d’autres termes, de mettre en place ce que l’on pourrait appeler un nouvel équilibre autoritaire. Ce système que seule une minorité d’activistes conteste ouvertement fournit croissance et stabilité à une population dont la majorité se désintéresse du politique. Toutefois, la corruption de plus en plus visible du pouvoir, la pluralisation de la société, la montée des activités associatives et religieuses sont autant de facteurs d’évolution et d’incertitude. L’avenir du système politique chinois n’est pas écrit, et ce livre ne prétend pas le faire. Il cherche plutôt à éclairer le lecteur sur la puissance du système actuel et sur les changements ou les crises qui pourraient survenir.

Date et heure

  • Jeudi 22 mai 2014, de 18h00 à 19h30

Lieu

  • INALCO
    65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
    Métro : Bibliothèque François Mitterrand

Inscription

 


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *