Historiographies d’ailleurs

Historiographies d’ailleurs : comment écrit-on l’histoire en dehors du monde occidental?. Nathalie Kouamé (dir.), avec la collaboration de Catherine Coquery-Vidrovitch, Eric P. Meyer et Anne Viguier. Paris : Karthala, 2014. 304 p. (Coll. « Hommes et sociétés »). ISBN : 978-2-8111-1234-9.

Historiographies d'ailleurs. Comment écrit-on l'Histoire en dehors du monde occidental ?Pendant des siècles, les civilisations non occidentales ont en effet produit des discours et des savoirs originaux sur le passé, souvent avec une profondeur et une finesse remarquables. Ce sont toutes ces historiographies qui sont l’objet de cet ouvrage collectif qui vise à faire progresser en France la réflexion sur l’histoire mondiale de l’histoire.

Sommaire

Introduction

Célébrer et légitimer

Lire les signes célestes à Byzance : histoire et religion pendant les premiers
siècles du christianisme, par Béatrice Caseau
Les sources historiques en langue persane en Inde : du sultanat de Delhi
jusqu’à l’empire moghol, par Harit Joshi
Savoirs du passé et présence du pouvoir dans la Sejarah Melayu (« Histoire
des Malais », 1612), par Romain Bertrand
L’histoire mongole vue de Mongolie et d’ailleurs, par Jacques Legrand

Adhérer et composer

Du bon usage de la traîtrise. Historiographie et légitimité dans l’œuvre de Lê Trắc, par Emmanuel Poisson
La construction d’une histoire de l’art et le pouvoir guerrier au Japon, par Timon Screech
Aaron Belisarius Cosimo Sibthorpe, un historien précurseur en Sierra Leone, par Odile Goerg
Quel passé, pour quelle nation ? Identité dravidienne et écriture de l’histoire en pays tamoul (Inde du Sud), du début du xixe siècle aux années 1970, par Anne Viguier
L’historiographie malgache : de Raombana à Omaly sy Anio (de 1850 aux
années 2000), par Didier Nativel

Édifier et conseiller
Un historien parle aux historiens : politique et écriture de l’histoire dans le Traité de l’historien parfait du Chinois Liu Zhiji, par Damien Chaussende
De Tabarî à Ibn Khaldûn : l’écriture de l’histoire dans le monde islamique médiéval, par Anne-Marie Eddé
« La géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre », et l’histoire locale, à organiser la paix sociale. Le cas de la Chine et du Japon, par Vincent Goossaert et Nathalie Kouamé
Comment comprendre les mondes passés ? Les réflexions sur l’histoire d’Ogyû Sorai et de Kaiho Seiryô, par Olivier Ansart

Critiquer et contester

Écrire l’histoire pour faire l’histoire : l’historiographie comme instrument politique dans l’Inde sous domination britannique, par Éric P. Meyer
L’historiographie israélienne : recherche historique et mémoire nationale, par Rina Cohen-Muller
Histoire et christianisation en Amérique espagnole, par Pierre Ragon
Critique et méthodologie de l’histoire dans la Chine républicaine : divergences de vues entre Fu Sinian et Qian Mu, par Damien Morier-Genoud
Un révisionnisme anti-élitiste : l’historiographie indienne des Subaltern Studies, par Jacques Pouchepadass

S’affranchir

La genèse de l’Histoire générale de l’Afrique et son devenir (1964-2013), par Catherine Coquery-Vidrovitch
Le projet des Historiographies d’ailleurs et ses auteurs

Description complète sur le site de l’éditeur Karthala

 


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *