Art bonpo de l’ancien Tibet

 

Cet été, le MNAAG propose au public de découvrir un art unique et méconnu du Tibet ancien.
Le Bon, plus ancienne tradition spirituelle du Tibet, a contribué à la formation de sa culture singulière. Préexistant au bouddhisme (qui pénètre au Tibet au VIIe siècle) et considéré comme une forme de chamanisme, le Bon est actuellement minoritaire car supplanté de longue date par le bouddhisme qui connut, au Tibet, un développement prodigieux. Reconnu en 1987 par le XIVe Dalaï Lama comme étant la cinquième école religieuse tibétaine (aux côtés de celles du bouddhisme), son art reste encore méconnu.

La première exposition consacrée à l’art bonpo ne remonte qu’à 2007. Aussi, la présentation, par le MNAAG, d’un ensemble demeuré inédit jusqu’à ce jour de bannières bonpo est elle un événement. Dix d’entre-elles relatent, sur un mode vif et pittoresque, les épisodes de la vie merveilleuse de Tonpa Shenrab, fondateur du Bon. Sa légende veut qu’après son arrivée sur Terre, incarné en un jeune prince, marié et père de famille, il entre dans un renoncement à ses 31 ans, pour vivre dans l’ascèse et enseigner sa doctrine.

Plus d’information


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *