La présence chinoise en Afrique francophone

Mbabia, Olivier et François Wassouni. La présence chinoise en Afrique francophone. L’Haÿ-les-Roses : Monde Global Éditions Nouvelles, 2016. 384 p. (Coll. « Collection Essais / Sociologie »).

la-presence-chinoise-en-afrique-francophoneCet ouvrage collectif est une étude de la dynamique des relations récentes entre la Chine et l’Afrique francophone.

La démarche consiste à mettre en évidence, à partir d’une perspective africaine, les réalités et l’étendue de l’engagement de la Chine et d’expliquer le rôle joué par celle-ci au niveau des États mais surtout au sein des sociétés de cet ensemble hétérogène de pays qui s’étend de l’Océan indien à l’Afrique de l’ouest en passant par l’Afrique centrale.

Dans un champ d’investigation restreint à une vingtaine de pays, les contributeurs, des « chercheurs africains », passent en revue les enjeux contemporains et les problématiques centrales d’un phénomène qui déterminera le développement et l’avenir des pays concernés et du continent africain en général.

Venant d’horizons disciplinaires différents, les auteurs de ce volume laissent résolument apparaître, à travers leurs textes nourris de données issues en majorité d’enquêtes de terrain, une diversité d’observations et d’interprétations nuancées.

Ce premier ouvrage de synthèse sur l’offensive chinoise en Afrique francophone renouvelle les débats sur la nouvelle présence de la Chine en Afrique, tout en les élargissant à travers les études de cas pointues et des thématiques originales, voire inédites (artisanat, prostitution chinoise, sport…).

Plus d’informations

Lire aussi

  • Mbabia, Olivier. Les défis de la migration chinoise sur l’avenir de l’Afrique. Afrique émergente, n° 3 (janvier-février 2016), pp. 18-20.
  • Mbabia, Olivier. L’implication de la Chine et Hong-Kong dans le commerce illicite de l’ivoire africain. Afrique émergente, n° 3 (janvier-février 2016), pp. 21-23

Lire les deux articles

Page personnelle d’Olivier Mbabia

Page personnelle de François Wassouni


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *