Revue et site Violence de Masse & Résistance / Mass Violence & Resistance

Le CERI vient de mettre en ligne un nouveau site, celui de Violence de Masse & Résistance / Mass Violence & Resistance (MV&R). MV&R a un objet d’étude, la violence de masse et les résistances qu’elle génère, une méthode, celle de la recherche scientifique, et un moyen de diffusion, le numérique.

L’objet d’étude de MV&R couvre ce qu’on appelle par convention « les violences de masse ». Ce terme recouvre les génocides, les massacres, et toute violence systématiquement ciblée sur une population prédéfinie. La revue a vocation à refléter les débats relatifs à ces événements, en privilégiant ceux survenus aux 20ème et 21ème siècles.

MV&R poursuit l’entreprise inaugurée en 2008 par l’Encyclopédie en ligne des violences de masse sous la direction de Jacques Semelin, et confirme l’évolution entamée par Claire Andrieu, devenue rédactrice en chef en 2011. La publication élargit le champ de l’étude en incluant les diverses formes de résistance, pour donner une vision plus globale de la violence de masse et de ses effets, et pour analyser la façon dont l’oppression et la résistance se répondent et se construisent réciproquement.

La méthode scientifique s’impose à MV&R comme à toute revue académique. Sa mise en œuvre passe par la relecture en double aveugle pratiquée pour chaque article. Elle repose aussi sur le réseau de recherche Violence de masse et Résistance, un réseau académique interdisciplinaire basé au CERI et au Centre d’histoire de Sciences Po.

La revue est ouverte à toutes les disciplines. La mise en débat des perspectives disciplinaires constitue même l’un des intérêts de la publication. L’histoire, la science politique, le droit, la psychologie sociale, la psychopathologie (des victimes comme des bourreaux), chaque science humaine ou sociale a son mot à dire. L’analyse empirique est privilégiée, mais la théorie apporte aussi des éclairages essentiels.

Le numérique est un grand atout pour la revue. Il permet une diffusion mondiale. MV&R donne accès au savoir même dans certains des pays où les libertés sont réduites. Son lectorat – entre 250000 et 350000 visites par an – se trouve principalement aux États-Unis et en Europe, mais aussi en Asie et en Afrique. La souplesse du numérique permet de publier en plusieurs langues, en flux continu ou sous la forme de numéros spéciaux périodiques. Le moteur de recherche permet d’établir des liens à la convenance du lecteur et la navigation par la carte ouvre la revue au public citoyen peu familier des index alphabétiques.

Consulter le site

Articles consacrés à la Chine


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *