La Traduction et la réception de la littérature chinoise moderne en France

Gao, Fang. La traduction et la réception de la littérature chinoise moderne en France. Préface de Jean-Marie Gustave Le Clézio. Paris : Classiques Garnier, 2016. 403 p. (Coll. « Perspectives comparatistes »). ISBN : 978-2-8124-4738-9 (broché) / ISBN : 978-2-8124-4739-6 (relié)

L’ouvrage est tiré de la thèse de doctorat de l’auteur, thèse préparée en co-tutelle et dirigée par MM. Jacques Neefs et Xu Jun, et soutenue en 2008.

FggMS01bLe présent travail, portant sur la traduction et la réception en France de la littérature chinoise moderne, montre comment s’est joué, dans le temps du XXe siècle, la découverte, l’accueil et l’interprétation de cette littérature et comment se sont noué des liens entre les deux littératures et les deux cultures.
Table des matières

This work, focusing on the translation and reception of modern Chinese literature in France, shows how the discovery, welcome, and interpretation of this literature in the twentieth century played out, and how ties were formed between these two literatures and two cultures.
Table of contents

Gao Fang 高方, Université de Nanjing, Département de français.

Lire aussi

Gao, Fang. Idéologie et traduction : la réception des traductions de Lu Xun en France. Meta : journal des traducteurs = Meta : Translators’ Journal, vol. 59, n° 1, avril 2014, p. 47-71. URI : http://id.erudit.org/iderudit/1026470ar (consulté le 9 juillet 2016) (accès restreint)

Lu Xun (1881-1936), le plus grand écrivain de la littérature chinoise du xxe siècle, exerce, par ses écrits de différents genres et ses pensées, une influence durable et vivante en Chine. Ses principales oeuvres ont été traduites dans une vingtaine de langues, ce qui a beaucoup contribué à élargir l’influence de l’écrivain à l’étranger. Or, l’acte de traduire n’est un acte ni isolé, ni purement linguistique. Sa fonction et son fonctionnement varient selon le temps et l’espace. Le contexte historique et social des pays récepteurs étant variable, le choix et la traduction des oeuvres d’un auteur comme Lu Xun sont donc marqués, nécessairement, par la variabilité des modes d’interprétation et des motifs de traduction, et sont conditionnés par divers facteurs. Ceci constitue autant d’épreuves pour la diffusion et la réception des oeuvres de Lu Xun dans un pays comme la France. En essayant d’examiner les conditions historiques de la rencontre de Lu Xun avec les Français, les facteurs qui déterminent le choix des oeuvres à traduire et les intentions des traducteurs, le présent article attache une attention plus particulière au facteur politico-idéologique qui participe activement à la traduction et à la réception de Lu Xun dans l’hexagone. Une traduction idéologique accentue une réception idéologique qui, à son tour, renforce la dimension idéologique de l’image de Lu Xun.

 


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *