La revanche des femmes : naissance du féminisme chinois

He-Yin, Zhen [何殷震]. La revanche des femmes : naissance du féminisme chinois. Préface de Jean-Jacques Gandini ; postface de Marine Simon ; traduction du chinois par Pascale Vacher. Aide à la traduction et relecture de Pan Whenzu. Paris : Éditions de l’Asymétrie, 2018. 142 p. (Coll. « Rimanenti »). ISBN : 979-10-96441-03-7.

 

Présentation

He-Yin Zhen (environ 1884-ca.1920) fut une théoricienne critique et une figure centrale dans la naissance du féminisme chinois. Contrairement à ses contemporains, elle s’intéressait moins au sort de la Chine en tant que nation et plus à la relation entre le patriarcat, l’impérialisme, le capitalisme et l’assujettissement au genre en tant que problèmes historiques globaux. He-Yin présente une conception alternative qui s’appuie sur l’anarchisme et d’autres tendances radicales. En avance sur son temps, exilée au Japon, He-Yin Zhen complexifie les récits conventionnels du féminisme et de l’histoire de la Chine et du confucianisme, offrant des perspectives originales sur le sexe, le genre, le travail et le pouvoir qui restent toujours aussi pertinentes aujourd’hui. Nous proposons ici la traduction de cinq de ses articles, écrits extraits du premier journal féministe chinois Tian Yi Bao (Natural Justice) et publiés à Tokyo en 1907, traduits par Pascale Vacher, introduits par Jean-Jacques Gandini et commentés par Marine Simon.

Fiche du livre sur le site de l’éditeur

Un reprint du Tianyi bao (天义) a été publié à Pékin, aux Presses de l’université du peuple (Zhongguo Renmin daxue chubanshe) en 2016. [Information aimablement communiquée par Sebastian Veg].


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *