Après la conquête : stratégies de fondations des « villes-frontières » aux marches occidentales de l’empire des Han

Le prochain séminaire de l’EFEO Paris accueillera Arnaud Bertrand (chercheur associé à l’ArScAn), qui interviendra sur le thème : « Après la conquête : stratégies de fondations des « villes-frontières » aux marches occidentales de l’empire des Han ».

Date et heure

  • Lundi 30 septembre 2019, de 10h30 à 12h

Lieu

  • Maison de l’Asie
    22 avenue du Président Wilson – 75116 Paris.

Résumé

Au Ier siècle avant notre ère et au-delà du fleuve Jaune (dans l’actuelle province du Gansu, Chine du Nord-Ouest), la dynastie des Han Occidentaux (206 av. J.-C. – 9 apr. J.-C.), fonde quatre nouvelles commanderies impériales, qui ont pour principales fonctions le contrôle des échanges avec les contrées occidentales. Ce ne sont pas moins de 500 sites fortifiés qui voient le jour en environ un siècle. Parmi ces marques du passé, je m’intéresse plus particulièrement à ce que nous pouvons appeler la « ville-frontière ». De nouvelles zones fortifiées deviennent les chefs-lieux des préfectures locales destinées à contrôler la région, le commerce et la supervision des vagues successives de migrants chinois occupant les territoires conquis. Bien différente des grandes métropoles de la Chine centrale, ces installations hautement défendues sont à ce jour peu étudiées.

Au cours de cette communication, en s’appuyant sur diverses sources à disposition, nous nous pencherons sur les raisons et les étapes qui ont conduits les stratèges à fonder, à un endroit bien spécifique, ces nouvelles implantations urbaines.

Affiche

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.