Sous l’oeil des dragons. La Chine des dynasties Yuan et Ming

Timothy Brook, Sous l’oeil des dragons. La Chine des dynasties Yuan et Ming. Traduit de l’anglais par Odile Demange, Paris, Payot, 2012. 432 p. (Collection : Histoire) Titre original : The troubled empire. China in the Yuan and Ming dynasties (Harvard UP).

1271 : les hordes mongoles, poussées par le froid et la sécheresse, déferlent sur la Chine, modifiant brutalement le cours de son histoire. L’empire confucéen, vieux d’un millénaire et demi, vit désormais sous occupation étrangère. A Beijing, le petit-fils de Gengis Khan, Kubilai Khan, bâtit sa capitale et règne sur le plus grand empire jamais réunifié. Sa dynastie, les Yuan, s’effondre en moins d’un siècle, mais les valeurs des Mongols perdurent dans les institutions de leurs successeurs Ming. Après trois siècles de règne, un second coup de froid, auquel s’ajoutent famine, épidémies, inondations, séismes, nuées de criquets et apparitions de dragons, balaye les Ming qui succombent en 1664 à une autre vague d’envahisseurs venus de la steppe : les Mandchous. Sur fond de bouleversements climatiques, cette première histoire écologique de la Chine relate ce qu’il advint de l’Empire céleste entre ces deux invasions dramatiques.

En 2010, aux éditions Payot, parution de : Tim Brook, Le Chapeau de Vermeer.

Page personnelle de Tim Brook



Citer ce billet
Jacqueline Nivard (2012, 5 novembre). Sous l’oeil des dragons. La Chine des dynasties Yuan et Ming. ChinElectrodoc. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mqbm

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search