Bénéfices et obligations alimentaires dans la belle-famille du couple mixte. Brus et gendres français chez leurs alliés taiwanais

Fong-Ming Yang, « Bénéfices et obligations alimentaires dans la belle-famille du couple mixte. Brus et gendres français chez leurs alliés taiwanais »

Centre Edgar-Morin, UMR 8177, Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC), EHESS/CNRS

Cet article étudie le rapport entre la famille alliée et le conjoint ou la conjointe du couple dans les situations de mixité conjugale, à travers les repas pris en commun. L’auteur s’appuie sur une recherche réalisée auprès de couples franco-taiwanais résidant à Taiwan pour analyser la commensalité différenciée suivant les positions des belles-filles et beaux-fils français – amoureux et amoureuses, concubin et concubine ainsi qu’époux et épouse – dans sa belle-famille taiwanaise. Il en ressort que l’hospitalité, qui se manifeste par le partage du repas entre un gendre étranger ou/et une bru étrangère et ses alliés autochtones, est riche de sens symbolique, matériel et affectif.

Texte intégral de l’article

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.