Parler politique en Chine

Frenkiel, Émilie. Parler politique en Chine : les intellectuels chinois pour ou contre la démocratie. Paris : Presses universitaires de France, 2014.  328 p. ISBN : 978-2-13-062451-6.

FrenkielCet ouvrage porte sur une vingtaine d’intellectuels chinois et leurs propositions de réformes politiques. Ils interviennent dans la sphère publique pour dresser un bilan des « problèmes » urgents à résoudre afin de « sauver la Chine » et défendre certaines valeurs. Après avoir analysé le statut de ces chercheurs engagés et les contours de la liberté académique, cette enquête dresse le portrait intellectuel de deux générations d’un certain type d’intellectuels chinois, marqués par la Révolution culturelle et la sortie de la révolution.
Si ces chercheurs se prennent au jeu technocratique, c’est très certainement parce qu’ils ont renoncé aux ruptures révolutionnaires et adhérent plus ou moins au discours officiel sur le rôle primordial du Parti unique dans le développement et le maintien de la stabilité, étant donné la « qualité » insuffisante de la population. Leur conception de la démocratie à introduire en Chine peut être qualifiée de conditionnelle : elle doit attendre son heure afin de s’assurer qu’elle sera une solution aux différentes crises (morale, sociale, rurale, nationale, procédurale etc.) et non un problème supplémentaire.
Elle l’est également du fait qu’elle implique une prise de distance avec les définitions occidentales, ainsi opposées à une conception chinoise de la démocratie.”

Lire aussi

 

 

 

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search