La Chine des Han

AUDITORIUM
CONFERENCES ET JOURNEE D’ETUDE
Cycle: LA CHINE DES HAN
Novembre 2014 – janvier 2015

Autour de l’exposition Splendeurs des Han, essor de l’Empire céleste (du 22 octobre 2014 au 1er mars 2015)
Télécharger la brochure de l’auditorium
Télécharger le programme des conférences

Jeudi 20 novembre à 12h15 :
L’Empire romain dans les sources chinoises anciennes
Conférence par Damien Chaussende, chargé de recherche au CNRS

Pour les Romains, la Chine correspond au mystérieux pays des Sères, producteurs de la soie. Pour les Chinois des Han, l’Empire romain, du moins ses provinces orientales, est une sorte de double exotique de la Chine. Situé aux confins du monde occidental, le « pays du grand Qin » (Daqinguo) – son nom dans les sources – est à la fois un pays de cocagne et un État dont les habitants ressemblent fortement aux Chinois. La conférence portera sur l’image de l’Empire romain d’après les notices qui lui sont consacrées dans les histoires officielles chinoises des Han et des siècles suivants.
Jeudi 4 décembre de 10h30 à 17h30 :
La Chine des Han à la lumière de l’archéologie
Journée d’étude avec Yao An (Agence Art Exhibitions China), Wang Hui (Institut archéologique du Gansu), Hou Ningbin (musée du mausolée impérial Yangling), Li Yinde (musée du site de la tombe du roi de Chu à Xuzhou)…

A l’occasion de l’exposition Splendeurs des Han, essor de l’Empire céleste, cette journée d’étude est organisée conjointement par Art Exhibitions China, le musée national des arts asiatiques – Guimet et le Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO). Archéologues et historiens, spécialistes chinois et européens de la dynastie Han, mettront en lumière leurs découvertes les plus récentes et le résultat de leurs recherches.
Interviendront notamment : Yao An (Agence Art Exhibitions China), Wang Hui (Institut archéologique du Gansu), Hou Ningbin (musée du mausolée impérial Yangling), Li Yinde (musée du site de la tombe du roi de Chu à Xuzhou)…
Jeudi 11 décembre à 12h15 :
La religion des Han : le culte impérial, les célébrations locales et les rites privés
Conférence par Marianne Bujard, directeur d’études à l’Ecole française d’Extrême-Orient

Au cours de la dynastie des Han (206 av.JC – 220 ap.JC) se met en place une religion d’Etat dont les principaux cultes sont célébrés par l’empereur en personne ; ils perdureront jusqu’à l’aube du XXème siècle. Mais la vie religieuse des populations de l’Empire s’observe avant tout dans les cultes locaux, qu’ils s’adressent aux montagnes, aux héros légendaires ou aux immortels, tandis que les récentes découvertes archéologiques ont permis de renouveler notre connaissance des rites individuels et familiaux.
Jeudi 18 décembre à 12h15 :
Les demeures d’éternité de la dynastie des Han et leur postérité
Conférence par Catherine Delacour, ancien conservateur de la section Chine du musée national des arts asiatiques – Guimet

Si les textes chinois traitant des rites mentionnent à plusieurs reprises comment il convient d’honorer les morts, il est cependant bien difficile de savoir, hormis quelques évidences et maints détails parfois contradictoires livrés par les textes, pourquoi et dans quel but furent élaborés une organisation spatiale, un décor mural et un mobilier qui, plutôt qu’à une mise en terre fait songer à un changement de résidence. Sans parler du flou qui entoure la définition des mingqi, une des plus curieuses créations dans ce domaine.
L’archéologie, en bousculant les superstitions dans la première moitié du XXème siècle, a permis de mettre clairement en évidence l’existence d’un art funéraire, lequel est d’une incroyable fidélité aux tendances de son époque, siècle après siècle. La multiplication des fouilles et leur caractère de plus en plus scientifique permettent aujourd’hui de commencer à entrevoir, au-delà des systèmes de pensée philosophiques ou religieux de la Chine et l’existence de quelques thématiques principales indestructibles, ce qui fut et resta le primum movens de ces coutumes ainsi que l’importance qu’eut dans ce domaine l’art funéraire tel qu’il s’établit sous la dynastie des Han. Un voyage de l’âme.
Jeudi 8 janvier à 12h15 :
Nouvelles découvertes de livres et documents de la dynastie des Han
Conférence par Olivier Venture, maître de conférences à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes

Depuis la sensationnelle découverte des manuscrits de la tombe n°3 de Mawangdui en 1973, les archéologues chinois ont mis au jour de nombreux autres ensembles de livres et de documents. On trouve ainsi parmi ces livres des textes philosophiques, littéraires, médicaux, et légaux qui renouvellent notre perception de la culture des Han. Des sites archéologiques ont également livré des documents de la pratique, des archives civiles ou militaires, qui nous donnent à voir de nombreux aspects de la vie quotidienne largement ignorés par les ouvrages transmis sur lesquels reposent l’image traditionnelle de la dynastie des Han.
Jeudi 15 janvier à 12h15 :
Les tombes princières à l’époque des Han de l’Ouest, faste temporel et diversité culturelle
Conférence par Eric Lefebvre, conservateur au musée national des arts asiatiques – Guimet, commissaire de l’exposition Splendeurs des Han, essor de l’Empire céleste

Le début de la dynastie des Han est un moment de refondation du pouvoir impérial après la période de troubles qui a accompagné la chute du premier empire. Les membres de la famille impériale et les anciens compagnons d’armes du fondateur de la dynastie sont alors dotés d’un pouvoir et de territoires importants. Les cours princières connaissent alors un âge d’or qui donne lieu à des créations luxueuses, reflétant à la fois les grandes cultures régionales héritées des anciens royaumes et les tendances nouvelles, propres à l’époque des Han. Les tombes exhumées depuis près de cinquante ans présentent une image remarquable de ce faste temporel caractérisé par la diversité culturelle.
INFORMATIONS PRATIQUES
Auditorium Guimet
Musée national des arts asiatiques – Guimet
6, place d’Iéna 75016 Paris
Renseignements, réservations : 01 40 73 88 18 ou auditorium@guimet.fr
Tout le programme sur www.guimet.fr

TARIFS:
Films
: 5€. Tarif réduit : 4€ (membres SAMG, Pass MNAAG, détenteurs du billet du musée ou du billet jumelé). Entrée libre pour les demandeurs d’emploi et -26 ans. Abonnement pour 10 films au choix : 30€.
Conférences: Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Concerts et spectacles: 17€, tarif réduit 12€ (membres SAMG, demandeurs d’emploi et -26ans).

Contact presse: presse.auditorium@guimet.fr

 

 

INFORMATIONS PRATIQUESMusée national des arts asiatiques – Guimet
6 place d’Iéna 75016 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h

 

 

__,_._,___


Citer ce billet
Jacqueline Nivard (2014, 3 octobre). La Chine des Han. ChinElectrodoc. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mqkl

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search