Musiques populaires et imaginaires latins en Extrême-Orient : Le Nakasi à Taïwan

Léonardo Garcia, « Musiques populaires et imaginaires latins en Extrême-Orient : Le Nakasi à Taïwan », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Colloques, mis en ligne le 17 décembre 2014, consulté le 23 décembre 2014. URL : http://nuevomundo.revues.org/67663 ; DOI : 10.4000/nuevomundo.67663

L’article aborde la diffusion d’imaginaires latins en Asie extrême-orientale au cours du XXe siècle à travers les musiques et les danses populaires. Une partie importante de ces imaginaires s’associent aux processus de métissage qui caractérisent le développement du Nakasi, un genre de musique populaire extrêmement diffusé au Japon et à Taïwan. Nous examinerons ici les dynamiques de création, de circulation et de consommation d’une certaine latinité musicale extrême-orientale et globalisée particulièrement à Taïwan, autant à partir des références d’un marché discographique planétaire qu’à travers l’évolution des identités locales, des modèles culturels nationaux et des mobilités sociales.

Lire le texte intégral

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search