Sexe et pouvoir à la cour de Chine

Keith McMahon. Sexe et pouvoir à la cour de Chine : épouses et concubines des Han aux Liao (IIIe s. av. J.-C.-XIIe s. apr. J.-C.). Traduction de Damien Chaussende. Paris : Les Belles Lettres, 2016. 460 p. (“Realia”). ISBN : 978-2-251-33843-9

22510100355200LL’empereur de Chine disposait d’un gynécée pourvu de nombreuses épouses, mais, comme pour les autres hommes chinois, une seule était son épouse principale. Les autres femmes, qu’on désigne habituellement par le terme de concubines, avaient un statut nettement inférieur et étaient réparties au sein d’une hiérarchie complexe. Les rivalités entre elles étaient grandes, car obtenir les faveurs du souverain signifiait gagner en influence, pour soi mais aussi pour son clan. L’ouvrage de Keith McMahon explore chronologiquement les annales chinoises et à partir des biographies des souverains, de leurs impératrices et de leurs concubines retrace la tumultueuse histoire de la cour impériale, ses histoires d’amour, ses complots et ses assassinats. L’Empire du Milieu a lui aussi eu ses Messaline, ses Théodora et ses affaires de la Tour de Nesles. Ce volume est le premier d’un diptyque et couvre la période depuis la naissance de l’empire chinois (IIIe s. av. J.-C.) jusqu’au XIIe siècle ap. J.-C., ce qui correspond aux dynasties Han, aux Trois royaumes et à la période de fragmentation qui suivit ainsi qu’à la dynastie des Tang et aux pouvoirs qui l’ont remplacée. Le second volume, sur lequel l’auteur travaille, sera consacré aux dynasties Song, Yuan, Ming et Qing (960-1911).

Sommaire de l’ouvrage



Citer ce billet
Monique Abud (2015, 8 octobre). Sexe et pouvoir à la cour de Chine. ChinElectrodoc. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mqs2

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search