Au plus près de la matière, entre Orient et Occident. Les différentes filières de transformation de la soie du Bombyx mori

Sophie Desrosiers. Au plus près de la matière, entre Orient et Occident. Les différentes filières de transformation de la soie du Bombyx mori. 2015. <hal-01213712>

La soie est une fibre textile qui peut être transformée de plusieurs façons. Bien que notre environnement européen nous ait habitués depuis la fin du Moyen-Âge à la filière qui commence par donner de la torsion au fil de grège (le fil tiré des cocons de vers à soie) afin de pouvoir le teindre avant tissage, il existe d’autres filières de transformation qui ont joué dans l’ombre de la production des grandes soieries de luxe, ou ailleurs, ou dans le passé, un rôle loin d’être négligeable. Aujourd’hui où les chercheurs s’intéressent de plus près à une histoire globale de la soie, il devient nécessaire d’envisager l’ensemble de ces filières afin de se donner les outils pour décoder les documents à notre disposition et comprendre quels ont été les choix des producteurs de fils et de tissus de soie dans le temps et dans l’espace. L’idée d’examiner ces filières avec une plus grande attention est venue de l’analyse de tissus de soie découverts dans les tombes mérovingiennes de la Basilique de Saint-Denis, près de Paris, et de la présence dans ce corpus de trois fragments différant des autres par leurs fils sans aucune torsion, et donc fabriqués avec une autre filière que celle privilégiant le moulinage (fig. 1) 1. A la recherche de cette filière et des lieux où elle pouvait exister pendant le haut Moyen Âge, il est apparu qu’elle reflète une autre façon de traiter la fibre produite par la chenille du Bombyx mori, et qu’elle a eu une grande importance dans la Chine ancienne. Cette démarche m’a finalement amenée à distinguer diverses techniques de transformation du fil de soie qui ont marqué et marquent encore les productions de certaines régions. Les pages qui suivent sont une tentative pour regarder l’histoire plurielle de la soie, et une invitation à sortir du cadre habituel dans lequel nous la pensons.

Texte intégral sur HAL-SHS

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search