Auteur : Monique Abud

“Ce que je dis il faut le croire, mais il ne faut pas tout croire”

“‘Ce que je dis il faut le croire, mais il ne faut pas tout croire’. Les consultations d’un moine taoïste lecteur d’oracles et de blocs divinatoires en Chine centrale”. Intervention d’Adeline Herrou dans le cadre du séminaire « Spécialistes, maîtres et experts en Asie. Vers une anthropologie des modes de consultation » (Caterina Guenzi, Cécile Guillaume-Pey et Paul Sorrentino).