Étiqueté : ccj

“Ce que je dis il faut le croire, mais il ne faut pas tout croire”

“‘Ce que je dis il faut le croire, mais il ne faut pas tout croire’. Les consultations d’un moine taoïste lecteur d’oracles et de blocs divinatoires en Chine centrale”. Intervention d’Adeline Herrou dans le cadre du séminaire « Spécialistes, maîtres et experts en Asie. Vers une anthropologie des modes de consultation » (Caterina Guenzi, Cécile Guillaume-Pey et Paul Sorrentino).

Fantômes dans l’Extrême-Orient d’hier et d’aujourd’hui

Actes du colloque « Une esthétique de la fantasmagorie : fantômes dans la Chine et l’Extrême-Orient d’hier et d’aujourd’hui / Aesthetics of Phantasmagoria: Ghosts in China and the Far East in the Past and Present », tenu à l’Inalco les 21, 22 et 23 février 2013, édités par Vincent Durand-Dastès et Marie Laureillard (Paris, Presses de l’Inalco, 2017).

Chinese Foreign Policy Database

Base de données en ligne et en libre accès compilée par le Wilson Center (Washington, DC). Cette base compte près de 1500 documents déclassifiés, provenant d’archives chinoises et internationales. Ces documents portent sur les relations internationales mais aussi sur la politique intérieure de la République populaire de Chine de 1945 à 1999.

China Heritage / Wairarapa Academy for New Sinology 白水書院

China Heritage est la suite du China Heritage Project lancé en 2005 par Geremie R. Barmé, qui publiait la revue électronique China Heritage Quarterly (2005-2012). China Heritage est aussi le site de la Wairarapa Academy for New Sinology 白水書院, conçue par John Minford et Geremie R. Barmé. D’autres projets devraient voir le jour en 2017.